Marathon de Chicago 2022

En route pour mon 4ème World Major Marathon, après Londres et Berlin en 2019, 2022 c’est ma tournée Américaine 😂. Deuxième marathon de l’année après Boston, c’est maintenant le tour de la windy city AKA Chicago.

Voyage express seul 😢 avec France Marathon, 4 jours sur place : Départ Jeudi midi de CDG pour un retour le Lundi après-midi depuis O’hare International Airport. J’avais prévu de voyager léger mais c’était sans compter sur le zèle de la sécurité qui m’a obligé à enregistrer ma valise (pourtant sous les 12kg). j’ai été contraint de transvaser mes affaires de running ( et mon malto )dans mon sac à dos et de placer un AirTag dans la valise en soute.

Vol de jour avec un survol du Groenland 🤩, j’ai fait le plein de films (Top Gun🤩, Uncharted, C’est magnifique😻, Irréductible😂 ) Un peu long, 8H30 avec le vent de face, on est arrivé sous la pluie et en retard, la queue jusqu’à la douane a été interminable.

À l’arrivée je retrouve le groupe France Marathon et plein de runners déjà rencontrés sur le marathon de Berlin en 2019, on débrief ensemble sur ces années covid pendant le trajet en bus vers l’hotel. Check-in, un plat de pâtes et direction le lit.

Vendredi matin, visite sous la pluie avec le groupe suivi du retrait des dossards au McCormick Place qui est le plus grand centre de convention des États-Unis(dossard pour le 5km de samedi et celui du Marathon). Au retour à pied on s’arrête tester la spécialité de Chicago : la Deep Pizza de chez Giordano’s, 20 minutes pour avoir une table et 1 heure pour avoir la Pizza, nous sommes trois à partager une pizza médium que l’on ne finira pas. C’est une grosse tarte avec du fromage fondu, quelques morceaux de chorizo et un coulis de tomates, ça tient bien au corps mais niveau gastronomique c’est pas fou.

En sortant du restaurant, nous avons juste le temps de nous rendre au 7ème étage du magasin Macy’s pour le cocktail du consulat Français ( Tous les ans le consul invite tous les participant(e)s français(e)s au marathon pour un cocktail de bienvenue ).

Si l’Ambassadeur est plutôt Ferrero, le consul c’est Vache qui rit et Babybel 🤪. Ce point de ralliement Français est top pour retrouver les groupes des autres agences de voyage mais on l’a vite transformé en meeting Instagram 🤩( de gauche à droite : Marathon.go Luciole_des_tuileries Mads_vero Paolajt13 )

On rentre à pied pour profiter de Chicago by Night, plus de pluie ni de nuages mais le froid commence à tomber. Pas besoin de chercher un restaurant, la Deep Pizza est toujours bien présente dans l’estomac 😀.

Samedi c’est le 5km Abbot, j’avais regretté de ne pas avoir participé à cette pré-course à Boston et comme de toutes façons il faut toujours se dégourdir les jambes avant le marathon, l’occasion était trop bonne d’avoir une médaille et un super bonnet!

Petit échauffement pour rejoindre le départ à Grant Park, ça caille sévère avec 4 degrés pour ce 5km à la découverte du Loop (Le quartier des affaires de Chicago), on est pas loin de 10000 participants sur la ligne de départ. Départ 💥comme ça fait 4 jours que je n’ai pas couru je me laisse entrainer par le flux et je fais un bon petit temps.

Par contre je sens un mal de gorge arriver( Le nez 👃est bien rouge 🍅 sur la photo ) et n’étant pas trop frais depuis quelques jours, je me demande si je n’ai pas importé l’angine de ma femme aux USA🤔, les signaux de la montre sont révélateurs:

On passe le reste de la journée à se balader tout en repérant un peu le parcours, 32000 pas la veille du marathon c’est pas vraiment conseillé mais on ne va pas rester dans la chambre d’hôtel ! Un plat de pâtes à 16H (tous les restaurants italiens sont complets, ils mangent super tôt) et au lit à 19H.

Dimanche réveil à 5H 😢 ça pique, je n’ai plus de voix 🤐petit déj et habillage avec gants, pull et sac poubelle, c’est la pleine lune et on se rend sur les SAS à Grant Park à pied. Au niveau alimentation, toujours pareil, les 3 jours précédents le marathon : Malto, Sport Dej le matin de la course et les gels : Antioxydant avant le départ contre les crampes, Energix au 5km, coup de fouet au 10 & 20 et Red tonic au 30 & 35.

L’organisation est parfaite (des centaines de toilettes disponibles) je patiente dans le SAS mais je n’ai pas froid ( Il y avait la possibilité de réserver une tente VIP pour patienter avec chauffage, café et massage pour 125$). Une canadienne m’aborde, on se suit sur instagram 🤩!! Helene_run25 qui a 5 participations au marathon de Boston 💪, petit bla bla avant le départ pour faire passer le temps c’est toujours sympa pour faire tomber la pression ( j’adore l’accent 😍).

Top départ! je me fixe 4:30 d’allure que je maintiens jusqu’au 24km, les jambes vont bien mais je n’ai plus d’énergie, la gorge me brule et je vois mon allure dégringoler, impuissant 🤷 tant pis ce sera une grosse sortie longue et je finis sans marcher et sans douleur. Le parcours est très roulant, il y a du vent mais il ne me gène pas à cette allure, le revêtement est parfois inégale surtout vers China town. Il y a des ravitos à profusion, en premier toujours du Gatorade 🤮 et à suivre de l’eau, le tout en gobelet mais je commence à avoir la technique: du bras gauche, je pince le haut du gobelet. Ambiance énorme à l’américaine, beaucoup de femmes avec presque 50% sur les 40000 participants alors que le marathon de Paris n’en compte que 25% et il y a du niveau ! j’ai vu les premiers marcheurs après les 30km. Plein de goodies à la fin et une magnifique bière de Finisher.

Retour à l’hôtel pour LA DOUCHE et on part refaire les niveaux avant de visiter le Skydeck au 103ème étage de la Willis Tower avec Guil.Gonzi, Richard notre 3ème compère du séjour étant reparti le jour même car reprise du boulot le Lundi en France 😳.

Lundi jour de départ, on laisse les valises à l’hôtel et direction le sud de Grant Park pour la visite du Shedd Aquarium, on a la chance de voir la Crow Fountain au retour avec ses visages animés(Voir video).

Le vol de nuit a été plus laborieux, impossible de dormir dans l’avion, je me suis rattrapé dans le TGV en direction de Lorient où je me suis littéralement écroulé. Un peu déçu de ne pas avoir pu donner le meilleur de moi même malgré une bonne préparation de 9 semaines et des conditions parfaites, mais c’est le jeu ma pauvre Lucette c’est le jour J qu’il faut être à 100%. Maintenant place à la récupération avec une semaine off pour faire passer cette crève tenace, avant de reprendre une mini préparation pour ma 5ème étoile à New York le 6 Novembre. Je reviendrai pour courir Chicago dans de bonnes conditions c’est certain. Kenavo.